Quel animal glapit ?

1183

Les animaux émettent différents cris pour se faire entendre par leurs congénères. Le glapissement est l’un des sons et il est utilisé par des animaux de différentes espèces. Découvrez à travers cet article les différents animaux qui glapissent.

Les renards

Parmi les animaux qui utilisent le glapissement pour communiquer, nous pouvons citer les renards. Ces derniers ont un air commun avec les chiens, mais leur cri est différent, même s’il peut s’apparenter à un aboiement. Les renards glapissent pour émettre des sons d’alarme de près ou de loin afin de se faire remarquer par leurs congénères. Certains de leurs cris servent à alerter les petits renardeaux d’un danger imminent. Un renard qui glapit essaie tout simplement d’entrer en contact avec d’autres individus de son espèce et le signal envoyé dépend de la situation.

A lire également : Les conséquences de la pollution sur la santé des animaux

Les éperviers

Ces grands prédateurs dotés d’ailes se démarquent des autres oiseaux à travers leurs cris. Pour communiquer avec les autres oiseaux de son plumage, l’épervier émet un cri d’alarme qui fait de lui un oiseau qui glapit. Les cris de l’épervier peuvent survenir dans différentes situations. Cet oiseau peut émettre un cri d’alarme à ces petits ou énoncer sa venue à d’autres oiseaux.

Il se nourrit de petits oiseaux domestiques et peut souvent s’attaquer à des proies relativement grandes. La saison des amours est une période où chaque mal veut séduire une femelle. Les cris des éperviers se font alors entendre. Les éperviers émettent également des cris lorsqu’ils surveillent leur nid.

Lire également : Les bienfaits des thérapies complémentaires pour les animaux en médecine vétérinaire

Le faisan

C’est un omnivore qui se nourrit d’insectes, de graines et de petits verres. La plupart du temps, il se caractérise par son plumage coloré. Les faisans émettent des glapissements pour alerter leurs semblables et pour signaler un danger. Les mâles ont un chant particulier comme le cocorico du coq et les femelles émettent des cris pour rassurer leurs petits ou pour faire appel à eux. Certaines espèces de faisan peuvent atteindre une taille de deux mètres avec un plumage bigarré.

Les chiots

Avant de devenir les meilleurs amis des hommes et les protecteurs contre les dangers, les chiens apprennent pendant longtemps à aboyer. Quand ils sont tous petits, les chiots alertent leurs parents à travers le glapissement pour signaler leur emplacement. Certaines races de chiens comme le cavalier King Charles n’émettent pratiquement pas de son quand ils sont petits. De même, ils aboient très rarement à l’âge adulte. Cependant, ils peuvent se mettre à glapir dans les situations où ils ont besoin d’aide.

Les chauves-souris

Le deuxième animal qui vient à l’esprit lorsqu’on parle des animaux qui glapissent est la chauve-souris. Contrairement aux chiens, les chauves-souris sont connues pour émettre un son bien particulier appelé « ultrasons ». Ces sons ont une fréquence tellement haute que l’oreille humaine ne peut pas les entendre. Ces ultrasons permettent aux chauves-souris de se déplacer et d’éviter les obstacles dans le noir complet. Les chauves-souris utilisent aussi leurs ultrasons pour repérer leurs proies telles que des moustiques ou autres insectes volants. Une fois qu’elles localisent leur cible, elles passent en mode attaque et capturent leur nourriture avec une efficacité redoutable.

Toutefois, toutes les espèces de chauves-souris n’émettent pas nécessairement des ultrasons. Certaines espèces utilisent plutôt leur voix afin d’avertir leurs congénères du danger ou encore signaler leur présence au sein du groupe.

Si vous entendez un son aigu ressemblant à un cri de bébé la nuit, il y a fort à parier que ce soit une chauve-souris cachée dans votre jardin en train de se régaler sur ses proies !

Les coyotes

En dehors du monde des chauves-souris, il existe un autre animal qui peut émettre des sons aigus. Cet animal est le coyote. Les coyotes sont connus pour leur cri strident et lugubre qui résonne dans les nuits sombres de l’Ouest américain.

Le cri du coyote ressemble à un glapissement ou à un hurlement prolongé, souvent perçu comme une sorte d’appel. En réalité, ces cris ont plusieurs significations selon la situation : ils peuvent signaler aux autres membres de la meute où se trouve leur proie, indiquer qu’il y a un danger imminent ou encore servir à communiquer entre eux lorsqu’ils sont séparés.

Les coyotes sont considérés comme des animaux très adaptatifs car ils ont su s’adapter aux changements environnementaux causés par l’homme. Ils peuvent être trouvés partout en Amérique du Nord, y compris dans les zones urbaines. De plus, on entend souvent leurs cris la nuit même en ville !

Bien que les coyotes soient généralement craints pour leur comportement territorial et agressif envers les humains et leurs animaux domestiques, ces derniers ne représentent pas une menace directe si vous prenez simplement garde à rester vigilant lorsque vous êtes près de zones boisées ou isolées pendant la nuit.

Donc, malgré les sonorités variées et particulièrement différentes selon chaque espèce animale concernée, crier n’est rien d’autre qu’un moyen naturel utilisé pour exprimer divers états chez différents êtres vivants.