Quels animaux sauvages pouvons-nous adopter ?

1517

Lorsque nous parlons d’animaux, ce sont des animaux qui vivent dans la nature. Et ce, sans aucun contrôle humain. Ils se différencient des animaux domestiques. Par ailleurs, soulignons que la plupart des animaux domestiques étaient eux aussi à l’état sauvage. À cet effet, quels sont les animaux sauvages que nous pouvons adopter ? Répondons-y dans cet article.

Le tigre

Le tigre est sans contexte le plus grand et le plus imposant des félins. Mais aussi, paradoxalement, il est celui qui ressemble le plus, à un chat domestique. Car, sa taille peut atteindre 3,1 mètre de haut, pour un poids allant jusqu’à 250 kilogrammes. Et malgré cela, il est solitaire et nocturne, au comportement similaire à celui de son cousin le chat commun. Toutefois, l’attrait que suscite cet animal majestueux chez les gens, pousse de nombreuses personnes à vouloir en adopter un.

A lire aussi : Soins dentaires pour chiens et chats : Tout ce que vous devez savoir

Adoptez le tigre est un phénomène assez courant. C’est-à-dire que les gens l’adoptent simplement comme animal de compagnie. Toutefois, avant de détenir un tigre chez soi, il importe d’obtenir au préalable une autorisation administrative. D’une part, vous devez disposer du certificat de capacité. Et d’autre part, vous devez avoir une autorisation préfectorale autorisant l’ouverture d’un établissement. Avec comme précision que ledit établissement peut tout simplement être notre domicile. Pour en adopter, nous devons nous rapprocher des parcs zoologiques ou des cirques. Par ailleurs, nous devons nous assurer de leur entretien, de leur suivi. Aussi, nous devons nous disposer à les protéger de même que les membres de notre famille. Puis sans oublier, notre alentour.

Le guépard

C’est l’animal terrestre le plus rapide au monde. Et ce, pouvant atteindre à la course, la folle vitesse de 112 kilomètres par heure. C’est aussi un félin très majestueux et très plein de grâce. Sa compagnie a toujours été recherchée par les puissants de ce monde. Et ce, en vue de faire l’étalage de leur richesse et de leur raffinement. De nos jours, peu de guépards font encore partie des cours royales. Cependant, ils demeurent toujours très appréciés en tant qu’animaux domestiques. Bien que son commerce soit illégal en tant qu’espèce protégée, beaucoup de petits guépards sont vendus de manière inégale chaque année. Et ce, pour des prix oscillants tout de même entre 3 000 et 5 000 dollars américains. Tout comme le tigre, et les autres félins, une autorisation administrative est nécessaire pour leur adoption.

A lire également : Les animaux dans l'art et la culture : décryptage du symbolisme à travers les époques

Le renard

Tout le monde sait combien il est difficile d’apprivoiser les renards. Animaux aux pelages rouges ils sont en effet sauvages et généralement farouches. C’est-à-dire qu’ils fuient l’homme. Cependant, il y en a qui réussissent à l’adopter et très souvent depuis le bas-âge. Ainsi, pour ceux qui ont réussi cet exploit, ils laissent le renard dormir dans une niche. Aussi, ceux-ci aiment se faire dorloter et se promener en compagnie de leur maitre. Et ce, à l’instar des chiens.

Selon certains experts, le changement de couleur du pelage chez les animaux est fonction des cellules pigmentaires. Et ce, qui sont liées au cerveau.

Le loup

Le loup, majestueux et puissant, est un animal sauvage emblématique. Malgré son aura de prédateur redoutable, certaines personnes se sont aventurées à le domestiquer. L’histoire raconte qu’un berger italien du nom de Luigi a réussi cet exploit en élevant un jeune loup dès sa naissance. Depuis lors, cette pratique s’est répandue et des individus téméraires ont tenté d’adopter ces magnifiques canidés.

L’éducation d’un loup demande une patience infinie et une connaissance approfondie de ses instincts naturels. Effectivement, même si les loups adoptés peuvent se montrer obéissants envers leur maître humain, ils conservent toujours certains comportements instinctifs liés à leur vie sociale en meute.

Il faut noter que la possession d’un loup peut être soumise à des réglementations strictes selon les pays ou les États. Certains endroits interdisent complètement la détention de cet animal sauvage tandis que d’autres imposent des conditions spécifiques pour garantir la sécurité tant du propriétaire que du public environnant.

Bien que certains osent franchir le pas et entreprendre cette aventure avec un loup comme compagnon fidèle, il faut rappeler qu’il s’agit là d’une entreprise complexe qui nécessite une grande responsabilité et un respect profond pour ce magnifique prédateur sauvage.

Le puma

Le puma, aussi connu sous le nom de lion des montagnes, est un animal sauvage fascinant. Avec son allure gracieuse et ses muscles puissants, il règne en maître sur son habitat naturel. Mais malgré sa réputation intimidante, certains osent se demander s’il est possible d’adopter un puma comme animal de compagnie.

La réponse est catégorique : non. En effet, le puma est avant tout un félin sauvage qui nécessite des conditions particulières pour vivre pleinement et en sécurité. Son instinct prédateur ainsi que ses besoins spécifiques en termes de