Hérisson : 10 choses à savoir sur cet animal du jardin

1355

Le hérisson est un animal souvent présent dans les jardins. Cette petite boule de poils joue véritablement un rôle de gardien à cet endroit de la maison. Cet animal présente également d’autres caractéristiques intrigantes.

Le meilleur ami du jardinier

Le hérisson est un véritable allié pour le jardinier. En effet, il faut avouer qu’il se nourrit de tout ce qui est nuisible au jardin (escargot, araignées, etc.). C’est pour cette raison qu’il est qualifié d’insecticide naturel.

A lire aussi : Conseils pour voyager en toute sécurité avec son animal de compagnie

Un animal très discret

Voir un hérisson n’est pas souvent chose courante. Ceci peut s’expliquer par le fait que cet animal est semi-nocturne. Le hérisson dort une grande partie de la journée et se lève la nuit pour chercher à manger.

Une longue pause tout l’hiver

Comme d’autres animaux, le hérisson hiberne. Durant toute la période hivernale, il se cache sous un abri. Il sort rarement et réapparaît seulement au retour des beaux jours.

A lire aussi : Quels sont les effets de partager son lit avec son chien ?

Un animal menacé

Le hérisson est un animal soumis à de nombreux prédateurs naturels. De plus, il est facilement tué par les outils de jardinage tranchants. Malgré le fait qu’il soit protégé depuis 1981, il est toujours exterminé.

Le hérisson est bruyant

Cet animal n’est pas reconnu pour son calme. Il faut dire que le hérisson émet des sons bizarres (des grognements) lors des beaux jours. Ceci pour souvent exprimer sa joie lorsqu’il trouve à manger. En cas de dangers, l’animal pousse les mêmes cris et se met en boule.

Le hérisson est un mammifère

Eh oui, cet animal est un mammifère. Cette classification est due aux piquants que le hérisson possède. Il faut préciser que cet animal fait partie de la famille des Érinacéiadés.

Il mange tout

Le hérisson est un omnivore comme l’homme. Il se régale avec tout ce qu’il trouve. Il peut manger des petits animaux comme les escargots ou les limaces. Des restes de fruits représentent aussi un bon repas pour le hérisson.

Le hérisson nait tout nu

Les piquants visibles sur cet animal n’apparaissent pas à sa naissance. Lorsqu’il voit le jour, le hérisson est tout nu et aveugle. C’est seulement au bout de trois jours que ses piquants commencent à se développer.

Un animal qui aime se déplacer

Pour chercher de la nourriture, le hérisson peut parcourir des distances considérables. Il est capable de parcourir près de 5 km en une nuit. Sa quête de nourriture peut le pousser à couvrir plus de 10 hectares.

Le hérisson est intouchable

Si vous essayez de toucher cet animal, il se roulera et vous serez face à une boule de piquants. Le hérisson adopte cette attitude lorsqu’il se sent menacé. Avec une approche plus douce, il est possible de voir cette petite boule de poils.

Les prédateurs du hérisson

Le hérisson est un animal qui semble être sans défense, mais il a des prédateurs. Parmi les plus communs se trouvent les renards, les blaireaux et certainement aussi le chat domestique qui est souvent tenté de chasser le petit mammifère. Les hiboux et autres oiseaux de proie pourraient aussi voir en cette petite boule épineuse une proie facile.

Malgré ces menaces naturelles, l’une des principales causes du déclin des populations de hérissons reste la perte d’habitat due à l’aménagement humain. Les jardins clôturés dans les zones urbaines limitent la liberté de mouvement des hérissons et réduisent considérablement leur espace vital.

Il existe aussi une menace moins visible pour cet animal : celle liée aux pesticides présents dans nos jardins. Effectivement, certains produits que nous utilisons pour protéger nos plantations sont toxiques pour toutes sortes d’espèces animales, y compris le hérisson qui pourrait s’en nourrir ou en ingérer à travers sa consommation habituelle d’insectes ou même boire une eau contaminée, par exemple.

Les efforts doivent donc être concentrés sur la conservation des habitats naturels du hérisson ainsi qu’une prise de conscience collective quant au caractère néfaste de notre impact environnemental sur cet adorable petit mammifère terrestre.

Comment aider les hérissons dans votre jardin

Si vous souhaitez aider les hérissons à s’installer dans votre jardin et contribuer à leur protection, il existe plusieurs gestes simples que vous pouvez mettre en place.

Pensez à favoriser la biodiversité dans votre espace vert. Pour cela, évitez d’utiliser des produits chimiques pour lutter contre les nuisibles et privilégiez plutôt des méthodes naturelles telles que le compostage ou encore la plantation de plantes répulsives.

Pensez à ne pas tailler vos haies trop fréquemment afin de préserver les abris naturels pour ces petits animaux qui sont très friands des endroits discrets. Vous pouvez aussi aménager un coin du jardin où ils peuvent se cacher en y accumulant des branchages, par exemple.

Pour faciliter leur accès au jardin depuis l’extérieur, il peut être intéressant d’aménager une petite ouverture sous votre clôture ou portail, si possible.

Si vous souhaitez nourrir les hérissons, privilégiez une alimentation saine et équilibrée telle que celle composée de croquettes pour chat sans colorants ni conservateurs ajoutés, ainsi qu’un bol d’eau fraîche disponible en permanence. Évitez absolument toute forme de pain, car cela pourrait causer des problèmes digestifs chez ce petit mammifère.

En suivant ces quelques conseils pratiques, non seulement vous favoriserez la présence du hérisson dans votre environnement, mais aussi celle de nombreuses autres espèces animales avec qui il cohabite harmonieusement.