Différence entre Renne, Cerf, Chevreuil et Elan

1052
Renne

Le Renne, le Cerf, le Chevreuil et l’Élan sont tous des animaux issus de la famille des cervidés. Cependant, ces animaux ont des points de dissemblances, même s’ils présentent quelques similitudes. Souhaitez-vous découvrir plus ces mammifères ? Dans ce cas, voici davantage d’informations sur Le Renne, le Cerf, le Chevreuil et l’Élan.

Renne, Cerf, Chevreuil, Élan : Différences et similitudes

Les animaux Renne, Cerf, Chevreuil, Élan sont des cervidés qui vivent généralement dans les bois et qui ont des différences et des similitudes.

A voir aussi : Tout ce que vous devez savoir pour choisir des croquettes sans céréales

La différence entre chaque animal

Le Renne est encore connu sous le nom de caribou et vit majoritairement dans les régions froides. Par contre, le cerf est un animal qui vit dans les zones tempérées de l’Europe et aussi du continent asiatique. L’Élan quant à lui, possède de grandes cornes et est le plus imposant des cervidés. Le Chevreuil est par contre l’une des espèces de cervidés qui préfèrent vivre dans les bois denses comme les forêts de conifères.

Les similitudes entre les animaux

La plus grande similitude entre ces espèces est liée à leur famille, car le Renne, le Cerf, le Chevreuil, et l’Élan sont tous des cervidés. Le Renne et le Chevreuil sont des espèces qui préfèrent les régions froides. Les deux autres, Élan et cerf quant à eux vivent dans des zones tempérées. Tous ces animaux ruminent, possèdent tous des pattes longues et aussi fines. De plus, ces espèces de cervidés ont toutes des cornes.

A voir aussi : Adopter un animal de compagnie : les clés pour choisir judicieusement et assurer son bien-être

Caractéristiques physiques distinctives de chaque animal

Le cerf figure parmi l’un des plus grands animaux de la famille des cervidés vivant en Europe dans les régions sauvages. Sa femelle est connue sous le nom de biche et est tout comme le cerf, présente en France et dans d’autres pays de L’Europe.

Les espèces du chevreuil font partie des cervidés les plus petits contrairement aux autres. L’Élan est un animal qui vit dans les régions froides et est connu sous le nom d’orignal dans le nord de L’Amérique. C’est le plus grand de toutes les espèces de la famille des cervidés.

En ce qui concerne le Renne, sa femelle n’a pas de dénomination propre, mais elle possède comme son mâle des cornes en bois. Ils sont tous des mammifères ruminants et ont tous plusieurs doigts sur leurs sabots.

Comportement et habitat des animaux de la famille des cervidés

Renne

En matière de comportement, ces animaux ont tous leurs aspects spécifiques. En effet, le Renne préfère se nourrir de lichens et des herbes. C’est aussi un animal qui gratte la neige en période hivernale contrairement aux autres espèces.

Le cerf quant à lui mange les feuilles, des fruits et aussi des branches d’arbres. Il préfère néanmoins les branches qui sont plus jeunes et qui n’ont pas encore atteint la maturité. L’élan est le plus imposant avec des cornes en forme de couronne. Il a un comportement assez dominant et se nourrit aussi d’herbes. Le chevreuil a également ses spécificités alimentaires et mange aussi des herbes.

En matière d’habitat, le cerf vit principalement dans les bois, tandis que le renne vit dans les zones septentrionales, particulièrement en Europe du Nord. Le Chevreuil et l’Élan quant à eux préfèrent les forêts de conifères.

La nourriture et le régime alimentaire de chaque animal

Le régime alimentaire des cervidés est très varié en fonction de l’espèce. Chez le Renne, la nourriture joue un rôle crucial dans sa survie, notamment pendant les mois d’hiver où il doit se contenter du peu qu’il peut trouver sous la neige ou sur son sol glacé. Le renne passe une grande partie de son temps à chercher et gratter la neige pour atteindre les mousses et lichens qui sont enfouis dessous. En été par contre, ils peuvent brouter toutes sortes d’herbes.

Quant au Cerf, il se nourrit essentiellement d’écorces tendres et de vert feuillage. Au printemps et en été, quand leur nourriture préférée devient plus rare, ils mangent alors des herbes fraîchement poussées ainsi que des céréales présentes dans les champs alentour. L’élan lui aussi est herbivore, mais a besoin de grandes quantités de plantes pour satisfaire ses besoins énergétiques importants dus à sa taille imposante. Les chevreuils, eux, ont une alimentation assez particulière : effectivement, ces petits animaux ont besoin d’une multitude de nutriments différents pour survivre, ce qui explique pourquoi ils vont grignoter tantôt des bourgeons frais sur les arbres, tantôt les baies mûries sur leurs branches.

Chaque espèce a des besoins nutritionnels différents et une alimentation spécifique pour assurer leur survie. C’est ce qui rend ces animaux si uniques dans leur genre et si fascinants à étudier !

La chasse et la réglementation de la chasse de ces animaux en Europe

En Europe, la chasse de ces animaux est réglementée pour préserver leur population et éviter une extinction possible. Chaque pays a ses propres règles en fonction des espèces présentes sur son territoire et de la saisonnalité.

La chasse au renne n’est autorisée que dans certaines parties de l’Europe du Nord, comme la Norvège ou encore la Suède. Elle est pratiquée par les populations autochtones qui utilisent toutes les parties de l’animal pour se nourrir et confectionner différents objets utiles à leur vie quotidienne. La vente commerciale d’une partie ou d’un produit dérivé issu du corps du renne est toutefois interdite hors des communautés traditionnelles.

Quant aux cerfs, le secteur forestier représente un enjeu économique important pour certains pays européens, tels que l’Allemagne, où cette activité génère chaque année plusieurs millions d’euros. C’est pourquoi il existe des quotas stricts pour limiter le nombre de cerfs abattus pendant une période donnée, afin d’éviter tout déséquilibre écologique.

Pour ce qui concerne l’élan, sa chasse est aussi soumise à une réglementation très stricte en Europe, avec des mesures destinées à protéger cette espèce vulnérable. En France notamment, elle nécessite une autorisation spécifique ainsi qu’une contribution financière importante auprès des services compétents.

La réglementation concernant les chevreuils varie selon les pays, mais reste encadrée par une politique écologique rigoureuse visant à préserver leur habitat naturel et assurer leur reproduction, tout en garantissant la sécurité des populations alentour. La chasse est donc possible sous certaines conditions, avec des quotas et des périodes précises à respecter.

La réglementation de la chasse de ces animaux varie d’un pays à l’autre, mais elle vise toujours le même but : conserver une population durable et écologiquement stable pour assurer leur survie dans les années à venir.