Quel est l’animal qui n’a pas de prédateur ?

372

Les animaux se mangent entre eux pour assurer l’équilibre de l’écosystème. Toutefois, certains animaux semblent invincibles. Pour les découvrir, lisez ce qui suit.

Tous les animaux ont des prédateurs

Dans une chaine alimentaire, chaque animal peut être mangé par un autre. Bien qu’il existe des bêtes qui ont des capacités au-dessus des autres, sachez que tous les animaux ont des prédateurs. D’ailleurs, le prédateur le plus connu d’entre tous est l’homme.

Lire également : Pourquoi soigner les animaux ?

Celui-ci a en effet la possibilité de tuer et de manger tous les animaux. Comme vous pouvez aussi vous en douter, l’homme peut aussi être mangé par d’autres bêtes qui sont appelées « superprédatrices ».

Quelques superprédateurs

Comme dit plus haut, il y a des animaux qui sont appelés superprédateurs. Découvrez quelques-uns ici.

A lire également : Quel est l'animal à mémoire le plus puissant au monde ?

Le lion

Le lion est un animal à craindre. Il se retrouve à la tête de plusieurs chaines alimentaires. Étant reconnu comme le roi des animaux, il chasse les espèces les plus faibles pour assurer l’équilibre dans la chaine alimentaire. Toutefois, le lion s’attaque aussi aux espèces jugées assez fortes.

Par exemple, le « roi des animaux » peut chasser les zèbres, les buffles, les phacochères, etc. Il arrive aussi que cet animal parte à la chasse des crocodiles. Le lion devient une proie quand il est mort. Seuls les vautours se ruent sur son corps, mais avec méfiance. Même mort, cet animal fait peur.

Le loup

superprédateurs

Dans les régions asiatiques, le loup est très dangereux pour toutes les autres espèces même les hommes. Ce dernier ne se jette pas sur ses proies. Il fait preuve d’intelligence et de ruse pour attraper celles-ci sans difficulté.

Malgré cette technique, il n’arrive pas à mettre facilement la main sur certains animaux. Ainsi, le loup est contraint de chasser les sangliers, les cerfs et les bisons. Avec un peu plus de courage, le loup s’en prend au coyote, au chacal et au renard.

Enfin, le loup évolue au sein d’une meute. C’est une sorte d’alliance entre ces animaux qui leur permet de jouir d’une grande sécurité. Quelle que soit la force de l’adversaire, il ne peut pas effrayer une meute de loups ni les combattre.

L’ours brun

L’ours brun est un super prédateur qui fait peur aux autres animaux. Ce dernier est capable d’effrayer même un loup. C’est un animal qui prend souvent d’assaut les louveteaux. Cela est dû au fait que le loup s’attaque aux oursons. À l’âge adulte, l’ours brun est quasiment invincible. Sa taille est imposante et les autres prédateurs ont peur de l’approcher.

L’aigle royal

L’aigle royal est un animal qui vit au sommet des montagnes les plus élevées. Dès qu’il a besoin de proies, il sort de sa cachette pour attaquer les autres animaux. Il se sert de ses pattes pour les récupérer et les étouffer.

Les animaux qui ont développé des mécanismes de défense pour éviter les prédateurs

Si certains animaux sont des superprédateurs, d’autres ont appris à développer des mécanismes spécifiques pour éviter les prédateurs. Découvrons quelques exemples.

Le caméléon est un animal remarquable par sa capacité à se fondre dans le décor. Lorsque ce dernier sent une menace, il change de couleur et adopte la texture de son environnement pour ne pas être repéré facilement. Cette technique lui permet d’éviter plusieurs types de prédateurs comme les serpents, les oiseaux ou encore les lézards.

Contrairement aux autres animaux, la méduse immortelle dispose d’une particularité qui lui permet de survivre sans avoir besoin de passer par l’étape fécondation-naissance-mort. Effectivement, lorsque cet animal est blessé ou menacé, il peut complètement revenir en arrière et régresser jusqu’à sa forme embryonnaire pour recommencer tout le processus.

méduses

L’escargot a aussi développé une technique particulière pour se protéger contre les prédateurs : s’il sent une menace arriver, il s’enferme totalement dans sa coquille afin que ses ennemis n’aient plus aucune prise sur lui.

Les fourmis sont des animaux qui vivent en communauté et qui se protègent les uns pour les autres. Lorsqu’une menace arrive, elles n’hésitent pas à se regrouper pour former une barrière de protection tout autour de leur reine. Cela permet ainsi aux plus fragiles d’être mis à l’abri derrière cette muraille.

fourmis

Le poulpe est un animal marin très intelligent qui a aussi développé une technique particulière pour échapper aux prédateurs. Ce dernier dispose de la capacité incroyable de pouvoir changer la forme et la couleur de sa peau très rapidement afin de se fondre dans le décor du fond marin où il vit.

poulpe

L’impact des humains sur les prédateurs et leurs proies dans les écosystèmes

Malheureusement, l’impact des humains sur les prédateurs et leurs proies dans les écosystèmes peut être considérable. Les activités humaines telles que la destruction de leur habitat naturel, la chasse excessive ou encore la pollution ont un impact négatif sur ces animaux. Certaines espèces de prédateurs sont menacées d’extinction à cause de l’intervention humaine. C’est le cas notamment du tigre de Sibérie dont il ne reste plus qu’environ 400 individus dans le monde entier.

La disparition des prédateurs a aussi un impact important sur leurs proies et donc sur l’écosystème en général. En effet, sans régulation naturelle par les prédateurs, certaines populations d’animaux peuvent proliférer au point de déséquilibrer tout l’écosystème. C’est, par exemple, ce qui s’est passé avec le cerf en Europe où sa population a connu une forte croissance après que son principal prédateur (le loup) a été presque totalement exterminé. Cette multiplication des cerfs entraîne alors une diminution importante des plantations forestières ainsi que des accidents routiers dus aux collisions entre voitures et animaux.

Il est donc primordial pour notre planète que nous prenions conscience de notre impact sur les écosystèmes et que nous mettions en place des mesures pour protéger ces différents animaux ainsi que leur environnement naturel avant qu’il ne soit trop tard.